Découvrir ORLY histoire du patrimoine  (1)

Histoire d'Orly

Temps forts de l'histoire orlysienne

XIIe siècle : Orly est un village appartenant aux chanoines de Notre-Dame de Paris.

1360, guerre de Cent ans : Les Anglais montent à l’assaut du village, tuant de nombreux habitants. 45 % de la population masculine adulte disparaît.

1791 : Les Orlysiens (au nombre de 600) accueillent avec enthousiasme la nouvelle Constitution.

Seconde moitié du XIXe siècle : Création de la ville moderne avec le bureau des postes et des télégraphes, les deux premières écoles de garçons et filles, l’écurie pour le cheval de la commune, la remise pour le tombereau et la pompe à incendie. Un service de transports publics est organisé. La construction de la première mairie, place de l’église, est entreprise.

Découvrir ORLY histoire du patrimoine  (2)

Entre 1910 et 1938 : Édification de centaines de pavillons et accroissement de la population : 982 habitants en 1896 et 4 000 en 1940. Parallèlement, le plateau d’Orly devient un champ d’aviation réservé dans un premier temps aux exploits pionniers, puis un aéroport mondial en 1945.

Depuis 1935 : D’un point de vue politique, la municipalité, socialiste et communiste, restera d’union de gauche. Pendant la seconde guerre mondiale, de nombreux élus et responsables politiques locaux s’engageront dans la Résistance et seront victimes de la répression et de la déportation.

1956 : Période de l’urbanisation sauvage : 24 000 nouveaux habitants s’installent en ville. Les champs de blé, de plantes médicinales et les vignes laissent place aux immeubles. Le petit village est devenu une véritable cité urbaine.

Période contemporaine : Construction des équipements nécessaires pour “créer la ville“ (collèges, écoles, gymnases, centres médicaux, centre culturel, centre équestre et implantation d’espaces verts protégés).

De nos jours : Après l’installation de la nouvelle cité administrative et des nouveaux quartiers, la ville poursuit son développement avec pour perspective la reconquête des bords de Seine.

Bibliographie

  • Histoire de la ville d’Orly, Agence régionale d’édition pour les municipalités, 1980 ;
  • Itinéraires orlysiens, Les militants de l’entre-deux-guerres, éd. de l’Atelier, 1994 ;
  • Orly, ou la chronique d’une ville en mouvement, éd. de l’Epure, 2001.
  • Mémoire en images Orly, de Jean-Claude Corvisier, éd Alan Sutton.

Patrimoine de la ville d'Orly

Découvrir ORLY histoire du patrimoine  (3)

L'église Saint-Germain

L’église se situe sur la place du Maréchal Leclerc dans le quartier du Vieil-Orly. Sa partie la plus ancienne est la tour carrée du clocher. Détruite en 1360, pendant la guerre de Cent ans, elle a été en partie restaurée durant le siècle dernier et de nouveau ces dernières années afin de lui redonner son aspect d'origine.

Le château du parc Méliès

Il appartenait en 1896 à monsieur Guérin, maire d’Orly. Une société d’entraide aux artistes en fut propriétaire et Georges Méliès, pionnier du cinéma, y séjourna. De nos jours, le parc et le château appartiennent à la commune qui en a fait l’acquisition le 31 décembre 1946 et y a établi sa mairie de 1949 à 1996. Son étang est alimenté par les sources du plateau de Rungis et l'ancien verger est devenu un stade.

L'ancien château du Parc

Vaste domaine crée sous Louis XVI, le château du Parc avait abrité plusieurs personnages célèbres dont madame de Maintenon. Le château avait été construit par les d'Ormesson sous Henri IV, puis passa au Maréchal de Coigny.

Le hameau de Grignon

Le hameau de Grignon s’étend sur les communes de Thiais et d’Orly. Son château, 110 avenue Paul Vaillant Couturier, figure sur la carte des chasses. Son jardin est devenu un parc à l’anglaise, avec une rivière, des allées sinueuses et des serres luxueuses. Le domaine est maintenant la propriété de la Fondation d’Auteuil.

Art dans la ville

L’oiseau pylône
Œuvre d’Olivier Agid, parc Marcel Cachin (1986).

Découvrir Orly Hist et patrymoine oiseau pylone

Les miroirs de vent
Œuvre de Claude Courtecuisse, place Saint-Exupéry (1986).

Découvrir orly hist et patrimoine miroirs des Saules

La table d'orientation et le cadran solaire géants
Belvédère du parc des Saules d'Alexandre Chemetoff, 1998.

Les portes de la ville Maxime-Kalinsky et Fernand-Dupuy
Avenue Marcel-Cachin, Oxebôô, inaugurée en 2008.

Fresque Léo-Férré
Miss. Tic, résidence universitaire de France Léo Férré, rue Louis-Aragon, inaugurée en 2007.

Découvrir Orly Hist et patrymoine fresque Mistic

Le Jardin imaginaire
Mosaïque crée par 180 Orlysiens sous la conduite de Jérôme Gulon et Aurélia Delacroix, avenue de la Victoire, inaugurée en juin 2010.

Lumière des Saules
Œuvre de Michèle Salmon et François Migeon, place de la gare des Saules (devant le Centre des formations industrielles) (1995).

La stèle du 150ème anniversaire de l'abolition de l'esclavage
Œuvre de Catherine Fourniau, place Marie-Claude Vaillant-Courtier (1998).

Découvrir Orly  Hist et Patrimi,ne sculpture abolition esclavage

Alfred de Musset
Œuvre de Cabé, sur le mur du square Alfred de Musset (1988).

Fontaine
Œuvre de Jean Deroche, square Alfred de Musset (1988).

Fontaine Wallace
Œuvre de Charles Lebourg (1872), place du général Leclerc (1987).

Normandie-Niemen
Œuvre d’Ilya Kabakov, avenue des Martyrs de Châteaubriant (1991).

Les anges en abîme
Œuvre de Henri Cueco, avenue de l'Aérodrome (fresque du gymnase Youri Gagarine) (1984).

Porte ou Cours de silence
Œuvre de Laurent Salomon, cimetière paysager de l'ouest.

Les tapisseries d'André Schlosser
Résidence Georges Méliès et foyer-restaurant Pablo Neruda (1974).

Les fresques de Mariano Hernandez
Collège Robert Desnos et forum Pablo Neruda (1974 et 1975).

Le pont et les jeux sculptures de Philippe Goy
Parc Méliès (1988).

Mosaïque de Joseph Franche-Clapers
Groupe scolaire Marcel Cachin, allée Louis Bréguet (1972).

Femme à l'antique
Sculpture de François Milhomme, parc de la Cloche (1816).

Iphigénie sacrifiée
Sculpture de Noël Jules Girard, parc de la Cloche (XIXème siècle).

Le Lion de Harutyun Yekmalyan
Sculpture, parc de la Cloche (2013).

Mosaïque de Georges Rohner
Groupe scolaire Romain Rolland.