Services municipaux :
La ville se met en conformité avec la loi

En 2016, la Chambre régionale des comptes signalait à la ville d’Orly la non conformité du temps de travail des agents municipaux. En effet, le personnel travaillait annuellement 1 551 heures contre les 1 607 heures réglementaires. La ville a donc décidé de réaménager le temps de travail des agents.

Afin de se mettre en conformité avec la loi sans réduire le nombre de jours de repos dont bénéficient les agents chaque année, la ville a lancé un processus de concertation qui a conduit au projet actuel d’aménagement du temps de travail. Un groupe de travail constitué d’agents volontaires issus de différents services et de différentes catégories professionnelles s’est en effet réuni à plusieurs reprises.

Malgré cette concertation, un des quatre syndicats locaux a déposé vendredi 6 avril un premier préavis de grève exigeant notamment que les agents continuent de ne travailler annuellement que 1 551 heures et, de ce fait, que la ville ne mette pas en œuvre les injonctions de la Chambre régionale des comptes. Plusieurs secteurs d’activité municipaux, notamment la restauration scolaire, divers temps périscolaires ou encore les crèches ont été perturbés jeudi 12 et vendredi 13 avril derniers. Cette grève, mise en sommeil durant les vacances d’avril, pourrait être réactivée dès la rentrée. Si la ville a entendu certaines des revendications des syndicats locaux, elle appliquera la loi selon les injonctions de la Chambre régionale des comptes.